Prévention / Performance, une nouvelle vision possible

Pourquoi est-il si compliqué de fédérer l’humain, sur le thème de la prévention ?

La raison est simple.

La ‘‘mauvaise’’ approche de la sécurité s'explique en partie par le discours des pouvoirs publics, qui ont longtemps favorisé la vision contraignante de la sécurité. Des obligations souvent imposées, sans réelles concertations, nuisent à une approche dépassionnée et sereine de la sécurité.

Pourtant la prévention et la qualité de vie au travail sont des leviers de performances.

 

Comment y remédier ?

Pour que la prévention retrouve sa place (c’est-à-dire un atout pour développer sereinement votre entreprise), nous avons imaginé un soutien basé sur 3 axes indispensables pour une réussite globale.

Ses 3 axes sont :

la réalité de votre terrain

le travail réel de vos collaborateurs

le ressenti des acteurs de l’entreprise sur la prévention des risques professionnels

Il est indispensable de prendre en compte l’opinion des salariés.

Ils sont les acteurs essentiels à la mise en œuvre de la démarche de prévention dans leur entreprise.

Sans leurs complicités, c’est une bataille perdue d’avance.

La mise en place d’un politique de santé et sécurité au travail (S&ST) doit se faire étape par étape. Elle vous amènera naturellement sur une nouvelle politique qui est la qualité de vie au travail (QVT).

Vouloir travailler directement sur la QVT sans passer par la phase ‘’prévention des risques’’ exposerais à un échec de votre projet créant ainsi une perte de motivation de votre équipe pouvant amener un mal-être au travail difficilement réparable.


Pour information :

L’intervention des personnes enregistrées Intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP) peut se faire pour une mission temporaire au travers d’une convention d’objectifs.

Si la mission de l’IPRP a plutôt vocation à s’exercer au sein d’un service de santé au travail, la réglementation autorise également l’IPRP indépendant à proposer ses services aux entreprises dans le cadre de prestation de services.

Dans ce cas, les prestations doivent s’effectuer dans le respect des dispositions en vigueur notamment en ce qui concerne l’indépendance et la neutralité de la fonction, définies dans la convention mise en place avec l’IPRP choisi.


Voici le plan d’action proposé :

Nous vous proposons un plan d’action de longue durée.
Vouloir amener vos collaborateurs à un changement, a une évolution au profit de la prévention, signifie de changer les habitudes encrées depuis peut être fort longtemps.
Le plan d’action est imaginé sur 5 ans. Si votre entreprise et vos collaborateurs sont plus réceptifs, il peut très bien accélérer.

L'objectif : un politique de qualité de vie au travail compétitive !

Cette année :

Étape 1 :

 

  • Un Audit sur la santé et sécurité de votre travail avec vérification de l’affichage et documents obligatoires est effectué.

Il permet d’évaluer la situation actuelle de votre entreprise et à vous fournir des indications pour progresser dans la gestion, de la Santé et Sécurité au Travail (S&ST) nous proposons de faire un diagnostic sur cette thématique.

Un entretien sera animé pour interviewer un décideur (responsable d’agence, dirigeant…) ou le/les salarié(s) compétent(s) en prévention que le chef d’entreprise a désignés (L.4644-1 du Code du travail).

Cet entretien a pour seul objectif de faire progresser la gestion de la santé et de la sécurité au travail.

Lors de cet audit, nous nous assurons que votre entreprise respecte son obligation de tenir et de conserver certains registres relatifs au personnel et que vous avez bien affiché les principaux documents obligatoires que les textes législatifs et réglementaires vous imposent.

  • Questionnaire dit ‘’vision de votre S&ST’’.

Pour permettre de faire évoluer et améliorer la politique S&ST dans votre entreprise, nous devons prendre en compte un facteur essentiel pour notre réussite, comment la S&ST sont-elles perçue par vos collaborateurs ? Ont-ils identifié les avantages qu’elles produisent sur leurs conditions de travail ?

Pour ce faire, un questionnaire de 13 questions ayant 5 réponses possibles (seulement oui, plutôt oui, pas vraiment, plutôt non, non) est proposé au salarié.

Ils répondent selon leur ressenti sur cette thématique. Ce questionnaire sera un indicateur pour apprécier l’évolution de leur appréciation.

Étape 2 :

  • Évaluation des risques & document unique accès sur la protection.

Mettre en œuvre des actions de prévention n’est pas une chose aisée. On pense que la prévention s’arrête sur des actions de protection.

Cette première étape permet de casser le cercle des accidents du travail et maladie professionnelle. Elle permettra de montrer l’implication de votre entreprise sur le sujet qui est la santé et la sécurité de ces collaborateurs. Mais ceci n’est pas une finalité.

Il est bon de rappeler que pour que l’évaluation des risques soit la plus pertinente, une ou plusieurs visites sur le terrain doivent être faites afin d’identifier les mesures de prévention ayant pour objectif de supprimer ou de réduire les risques identifiés en prenant en compte les réflexions de vos collaborateurs et le travail réel, sans que l’entreprise fasse en amont de la visite un rangement assidu. Ceci est parfaitement inutile et pourrais porter préjudice à a réussite de l’action au profit de la S&ST.

Étape 3 :

  • Identification des multiples avantages de la prévention.

Cette étape permettra au chef d’entreprise, d’observer les différents avantages jouant un rôle tant sur la sphère :

  • Écologique ;
  • Économique ;
  • Juridique ;
  • Social ;
  • Que sur l’image de marque de votre entreprise en y apportant les actions de préventions nécessaire.

Elle permettra de conforter l’entreprise sur son choix d’une politique S&ST.

Pour vous aider à choisir les actions à mettre en priorité, vous pourrez vous appuyer sur :

  • L’évaluation des risques effectuée ;
  • La réponse du questionnaire ‘’vision de votre S&ST’’;

Tout en prenant en compte la volonté de votre entreprise.

Étape 4 :

  • Prise de conscience des salaires sur les avantages au profit de leur capital santé.

Après la mise en œuvre du plan d’action (3 à 6 mois plus tard), un questionnaire approfondi nommé ‘’avantages pour mon capital santé’’ sera rempli par les acteurs de votre entreprise. Elle permettra aux salariés d’autoévaluer et estimer les multi-avantages de chaque action de prévention et les bienfaits que les actions d’améliorations apportent sur son travail réel.

Étape 5 :

  • Si besoin, un réajustement.

Selon le résultat du questionnaire approfondi ‘’avantages pour mon capital santé’, un réajustement des axes d’améliorations pourra être amorcé pour une réussite au profit de la prévention.

Notre objectif est que le changement d’attitude opère sur les personnes vraiment exposées aux dangers… Il faut prendre en compte le ressenti de vos collaborateurs.

 

Année suivante :

  • Évaluer les situations problèmes emmenant des risques psychosociaux.

Alors que l’évaluation des risques ‘’généraux’’ & le document unique est mis à jour au minimum une fois par an, nous proposons à votre entreprise de s’axer durant cette année sur le risque psychosocial (RPS), en identifiant les situations-problèmes ayant entrainé ou pouvant entrainer des arrêts de travail ou turn-over.

Pour ce faire, une recherche des indicateurs est nécessaire (selon une proposition de l’INRS), puis des entretiens avec les salariés sont essentiels (selon la technique de l’ANACT). Ils permettront de sortir des actions de prévention contre les facteurs de risques et combattre les RPS.

 

Année suivante :

  • Évaluer les situations de stress des risques psychosociaux.

La mise à jour annuelle de l’évaluation des risques ‘’généraux’’ et le document unique est programmée.

Nous avons combattu les situations-problèmes ayant entrainé ou pouvant entrainer des risques psychosociaux (RPS).

Nous proposons à votre entreprise de s’axer cette année sur les facteurs de situations de stress pour les salariés ayant entrainé ou pouvant entrainer des arrêts de travail ou turn-over, en prenant en compte les indicateurs récoltés l’année précédente et leurs mises à jour, ainsi que les entretiens avec les salariés sur le sujet, stress au travail.

 

Année suivante :

  • L’arrivée de la qualité de vie au travail (QVT).

La mise à jour de l’évaluation des risques et ‘’généraux’’ & RPS et document unique est programmé.

Les fondations sont là pour la mise en œuvre d’une politique de qualité de vie au travail permettant de développer une entreprise en bonne santé.

Nous proposons une démarche ayant fait ses preuves au Québec.